fbpx

Comment le Canada peut-il améliorer les compétences de sa main-d'œuvre après la pandémie de COVID-19 ?

Devrions-nous donner la priorité au retour des gens dans leurs anciens emplois - des emplois dont l'existence même est de plus en plus menacée ? Comment équilibrer les besoins en talents dans les secteurs traditionnels et les lacunes croissantes en matière de compétences dans les entreprises du savoir à croissance rapide ? Le Canada a besoin d'une approche nationale en matière de perfectionnement des compétences qui soit axée sur les compétences techniques, les compétences générales et la résilience.

Comment le Canada peut-il améliorer les compétences de sa main-d'œuvre après la pandémie de COVID-19 ?

Cet article a été publié à l'origine dans L'argent de la recherche le 9 juin 2021 et peut être consulté à l'adresse suivante ici.

La pandémie de COVID a accéléré l'automatisation dans de nombreux secteurs d'activité et devrait entraîner le déplacement de plus d'un million de personnes. 85 millions d'emplois dans le monde entier au cours des cinq prochaines années. Alors que les vaccins se déploient avec succès dans tout le pays et que les emplois dans le commerce de détail, le tourisme et l'hôtellerie commencent à réapparaître, certains des presque deux millions d'euros qui ont été dépensés pour les vaccins ont été perdus. un chômeur sur cinq qui sont à la recherche d'un emploi depuis plus d'un an auront enfin l'occasion de reprendre le travail dans les semaines à venir. Mais doivent-ils le faire ?

Devons-nous donner la priorité à la réintégration des personnes dans leurs anciens emplois - des emplois dont l'existence même est de plus en plus menacée ? Comment trouver un équilibre entre les besoins en talents des secteurs traditionnels et les lacunes croissantes en matière de compétences des entreprises à croissance rapide et fondées sur la connaissance ? Encourageons-nous les Canadiens à occuper les emplois moins qualifiés d'aujourd'hui qui risquent d'être bouleversés dans un avenir proche, ou les formons-nous à des carrières épanouissantes et stables offrant des possibilités d'évolution ?

La pandémie a mis en évidence la résilience et la croissance continue de certains secteurs canadiens tels que les technologies de l'information et de la communication, où la création d'emplois dépasse désormais les niveaux d'avant la pandémie. Les entreprises de ces secteurs n'ont pratiquement pas souffert de la pandémie et continuent de lutter pour pourvoir les postes vacants assez rapidement pour réaliser leur potentiel de croissance.

Le Canada a besoin d'une stratégie pour développer rapidement les compétences nécessaires aux carrières dans les secteurs résilients et en pleine croissance de notre économie.

Les bouleversements provoqués par le COVID-19 ont en fait créé les conditions idéales pour envisager des approches nouvelles et innovantes afin d'améliorer rapidement les compétences et de redéployer les talents nationaux. Cependant, il est compliqué de bien faire les choses. Des industries différentes nécessitent des approches différentes, des calendriers de formation flexibles et un accès différent aux viviers de talents. Cependant, quelques principes fondamentaux sont essentiels pour les programmes de renforcement des compétences, quel que soit le secteur.

La coopération est essentielle, mais l'industrie doit montrer la voie

La montée en compétences est une question complexe, car elle ne se limite pas à l'acquisition de nouvelles compétences. Un programme efficace doit intégrer la formation, le mentorat, le développement personnel et l'accompagnement professionnel afin de maximiser les chances des participants d'obtenir des résultats positifs sur le marché du travail.

Compte tenu de ces perspectives, un système d'amélioration des compétences doit réunir des éducateurs, des chercheurs, des chefs d'entreprise, des responsables du recrutement et des spécialistes de la formation, du développement et de l'intégration afin de mettre en place des programmes efficaces en collaboration.

Palette Skills a été conçue spécifiquement à cette fin. En tant qu'organisme national sans but lucratif voué à la reconversion des Canadiens dans de nouvelles carrières au sein d'industries en croissance, nous savons par expérience que la meilleure façon de s'assurer que les gens sont embauchés est de créer et de mettre en œuvre des programmes sous la direction de l'industrie. En impliquant l'industrie dans la conception et la mise en œuvre des programmes, les programmes de requalification peuvent résoudre les problèmes d'aujourd'hui tout en nous préparant mieux à l'avenir.

La formation continue doit équilibrer les compétences non techniques et les compétences techniques 

Bien que de solides compétences techniques soient souvent nécessaires pour obtenir un emploi, la réalité est que les employeurs se concentrent davantage sur la recherche de talents possédant les bonnes compétences fondamentales et commerciales. Grâce à nos partenariats avec les employeurs, nous avons appris que de nombreuses entreprises sont prêtes et désireuses de fournir des compétences techniques aux employés qui possèdent la bonne combinaison de compétences de base et de sens des affaires.

Pour que les programmes de renforcement des compétences réussissent massivement, ils doivent être fortement axés sur le développement des compétences fondamentales existantes des personnes et leur apprendre à poser les bonnes questions, à aborder la résolution des problèmes, à faire preuve d'esprit critique et à créer des réseaux et des équipes. Tous ces éléments sont essentiels à la création de valeur pour l'organisation.

Appelées "compétences humaines" ou "soft skills", comme la communication, la négociation ou le travail en réseau, ces compétences mixtes sont souvent le facteur le plus déterminant pour décrocher un emploi, car elles sont le plus souvent à l'origine de la réussite dans une fonction donnée.

Le coaching de l'état d'esprit est la solution à court et à long terme

Outre ces compétences clés, on parle beaucoup de l'importance de la résilience et de l'état d'esprit de croissance, c'est-à-dire de la manière dont une personne aborde un nouveau défi, de la façon dont elle envisage l'apprentissage et de sa propre capacité à changer et à surmonter les difficultés.

L'état d'esprit de croissance consiste à comment plutôt que ce que l'on apprend. Tout programme de perfectionnement réussi doit s'attacher à aider les participants à développer et à entretenir un état d'esprit de croissance afin de créer des parcours fonctionnels, leur permettant de naviguer avec succès dans le processus de transition de carrière.

Pourquoi ? Les études montrent qu'un Canadien moyen occupera plus de 15 emplois au cours de sa carrière. De plus en plus, les individus suivent un parcours professionnel non linéaire qui les amène à exercer différentes fonctions et à travailler dans différents secteurs d'activité. Il est essentiel que les travailleurs canadiens aient la possibilité de faire pivoter leur parcours professionnel à plusieurs reprises, d'essayer des choses, d'apprendre en permanence, de s'adapter, de tester et de se développer. Ce besoin ne fera que s'accélérer à mesure que l'économie de la connaissance continuera à représenter un pourcentage plus important des nouveaux emplois.

Le succès des systèmes canadiens de valorisation des compétences passe par des programmes qui aident les Canadiens à aborder leur carrière comme des apprenants tout au long de la vie. À être résilients. À adopter un état d'esprit de croissance. Si nous y parvenons, nous aurons résolu la partie la plus difficile du problème.

S'abonner à la lettre d'information

Restez au courant de tout ce qui concerne Palette Skills.

Suivez-nous
Messages récents
Clean technology by Palette Skills
clean technology

Build your career now in clean technology

Are you keeping up with the new opportunities available in clean technology? You should be, because the number of new careers available to Canadian workers in what’s known as environmental and clean technology (ECT) is pretty much as wide as the horizon. In fact, according to some experts, jobs in ECT are predicted to grow as much as 50% by 2030.

Lire plus
B2B tech sales challenges
Tech sales

Five common challenges in B2B tech sales and how to overcome them

B2B (Business-to-business) tech sales can be tricky. This blog breaks down five common challenges sales teams often face. From making complex decisions to dealing with resistance to change, we have practical tips to help you overcome these issues. Let’s tackle these obstacles together and make B2B tech sales a bit easier!

Lire plus

Eligibility for SalesCamp

To be admitted and accepted into the program, you must be:
  • Être en recherche active d'emploi et prêt à saisir les opportunités d'emploi dans le domaine de la vente de technologies.
  • Être en mesure de travailler légalement au Canada 
  • Ne pas être un étudiant à temps plein.
  • Être une personne très motivée, à la recherche active de nouvelles opportunités.
  • Avoir au moins 3 ans d'expérience professionnelle formelle au Canada ou à l'étranger.
  • Avoir un niveau d'anglais de 8 dans le cadre des NCLC ou de 6,5 dans le cadre de l'IELTS.
  • Être disponible pour les sessions Zoom, dont beaucoup seront à temps plein.
  • Être capable de participer à des journées de réseautage dans le cadre de la programmation régulière et s'engager à le faire.
  • Être à l'aise avec la technologie et l'apprentissage en ligne.
  • Vivre ou avoir l'intention de vivre dans la province où le programme est offert.
  • Disposer d'une connexion Internet fiable, d'un appareil et d'un environnement calme pour l'apprentissage virtuel.
  • S'engager et être capable de rejoindre le Main d'œuvre canadienne à temps plein immédiatement après le programme.
You may not be eligible if:
  • You do not pass our application and/or interview skills assessment. 
  • You are not actively searching or able to start a job in business-to-business tech sales.
  • You are not able to legally work in Canada.
  • You do not reside in the province where the program is operating.
  • You are going to school full-time.
  • You do not have three years of work experience outside of your studies.
  • You are interested in taking SalesCamp solely for learning purposes, but are building your own business and not intending to work in the field.

Télécharger la fiche d'information

Télécharger la fiche d'information

S'abonner à notre newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les mises à jour, les promotions et les avant-premières des cours à venir. Plus 20% de réduction sur votre prochaine commande.

Promotion nulla vitae elit libero a pharetra augue